• 02 37 98 53 18
  • La mairie est ouverte les lundis de 14h à 17h30, les mardis, mercredis, jeudis et vendredis de 8h30 à 12h et de 14h à 17h30 et les samedis de 9h à 12h.

Sélectionner une page

St-Hilaire-sur-Yerre

Saint-Hilaire-sur-Yerre s’est appelé primitivement Sanctus-Ylarius en 1084, Sanctus-Hilarius-Desuper-Erram vers 1110, Sanctus-Hylarius-super Erram vers 1140. Ses 553 habitants se nomment les Hilairiens .

À une altitude de 110 mètres, le village s’étend sur 1640 hectares et regroupe 24 hameaux et lieux-dits dont les orthographes peuvent être multiples.
Il est constitué de nombreux lieux-dits : Baronville, la Bâtisse appelée aussi les Journées Longues, le Buisson, Bel Air, Chaumenteau, le Clos-Barrault, le Clos de la Tréandière, le Crocq, l’Etrille, Gadebuche, les Gâts, le Grand-Clos, Moulard, la Nitière, la Rousselière, Villaine, la Viseterie, le Vivier et de 6 hameaux : Châtaignier, Mersantes, Montauban, Perchonville, Le  Puits et Reculay. La commune héberge deux moulins : Béchereau et Guéchevreau.

L’Yerre

Elle prend sa source au sein de la forêt de Montmirail sur le territoire de la commune de Chapelle-Guillaume, à l’extrême sud-ouest du département d’Eure-et-Loir et parcourt 48,7 km jusqu’à sa confluence avec le Loir sur la commune de Saint-Hilaire. Le changement de son cours et la disparition de son cours sur un siphon d’environ 6 km est à l’origine de son nom, Hier, puis Hyère et finalement Yerre.
Pour la pêche, l’Yerre est classée 1ère catégorie, en parcours “No-kill”, pour la truite fario, les chevesnes et la truite arc-en-ciel.
Le bourg s’est d’abord construit entre l’Yerre et le côteau sur la rive droite, puis s’est étendu sur le plateau et de l’autre côté de l’Yerre.
L’histoire du Pont

Avant la construction du pont, un gué et une passerelle en bois permettaient de franchir la rivière. Dans le compte-rendu du Conseil municipal de mai 1863, il est mentionné un projet de pont en pierre sur la route n°23 allant de Cloyes à Châteaudun, entre le bourg de Saint-Hilaire et le hameau de Moulard. Le tracé de ce pont est adopté le 2 novembre 1863. Cependant la commune doit acheter des terrains aux riverains pour la construction du pont. La démolition et le vente du bois de la passerelle pour piétons intervient en 1869.
L’église

Vers 1042-1043, Gannelon de Montigny, trésorier de Saint Martin de Tours, hérite de tous les biens de son parent, Hugues de Montigny. Il fonde alors le Prieuré de Saint-Hilaire et donne à Marmoutier « une église située près de son château de Montigny, dédiée à Saint-Hilaire ». Mais Gannelon se réserva la moitié des revenus du Prieuré. Henri 1er ratifia cette donation en 1492. Saint Hilaire fut évêque de Poitiers. Vers 1850, on parle encore des reliques de Saint Hilaire. Un pélerinage avait lieu le dimanche après le 16 janvier jusqu’à la fin du 19e siècle. La cloche de l’église se nomme Léontine Sigismond et a été baptisée en 1861. Sa marraine est la comtesse de Reviers de Mauny, Léontine de Choiseul Daillecourt (château d’Ancise à Douy).
Les murs de la nef datent de la fin du XVème siècle. Le côté sud est éclairé par deux fenêtres romanes. Celles du nord ont été agrandies plus tard. Au nord, une porte romane faisait communiquer l’église avec un bâtiment qui n’existe plus.
Au début du XVIème siècle, un choeur rectangulaire fut construit éclairé par deux fenêtres et une large verrière partiellement murée.

Dans le choeur reconstruit au XVIème siécle, on peut voir un tabernacle à gradins et dôme peint rehaussé de sculptures.
De nombreuses rénovations ont été faites au XIXèmesiècle.
De février 2002 à avril 2003, la totalité de la toiture a été refaite à l’identique, la croix et le coq ont été restaurés. Les façades ont également été restaurées (enduits, remplacement de pierres de taille, rétablissement des proportions d’origine des baies…)
De mai 2004 à juin 2005, c’est l’intérieur de l’église qui a été restauré (menuiserie, retable, choeur, autel, enduits sur les murs, électricité et chauffage, charpente et voûte lambrissée, tableaux). Des peintures murales du XIXème, très abimées, sont protégées par un badigeon de chaux.
Lavoir communal

En cheminant dans la rue principale, on peut aller au bord de l’Yerre et voir le lavoir communal. Celui-ci est visible du pont.
Les associations

L’Amicale de Saint-Hilaire, l’Amicale des Sapeurs Pompiers, Educdog, Marelle, le Vélosport animent à diverses occasions le village.
Commerce

Le café-épicerie-tabac tenu par Madame Maulny est un lieu convivial fréquenté par les habitants et les habitués de communes voisines.

    

                        

 

Contact

Mairie
24 rue du 11 Novembre
Saint-Hilaire-sur-Yerr

Tel : 02 37 96 81 27

Mail :  mairie.sainthilairesuryerre@wanadoo.fr

Ouverture au public les mardis de 14h à 18h et les jeudis de 8h30 à 12h
Permanence des élus les vendredis de 14h30 à 17h30
Le Conseil municipal

  • Jocelyne Nicol, maire
  • Danielle Adrien, 1ère adjointe
  • Didier Lebray, 2ème adjoint
  • Jérémy Bruneau
  • Caroline Gouhoury
  • Didier Granger
  • Christophe Lochet
  • Alexis Rougeault
  • Jean-Yves Serré
  • Denis Triau

Découvrez Saint-Hilaire-sur-Yerre avec l’Office de Tourisme

 

 

 

 

 

Partage