• 02 37 98 53 18
  • La mairie est ouverte les lundis de 14h à 17h30, les mardis, mercredis, jeudis et vendredis de 8h30 à 12h et de 14h à 17h30 et les samedis de 9h à 12h.

Sélectionner une page

Charray

 

Charray, charmante bourgade beauceronne d’une centaine d’habitants, est la commune déléguée la plus au sud, à la limite du Loir-et-Cher.

Les habitants de Charray sont les Charréens et les Charréennes.

À côté du bourg, la commune est organisée autour de 2 hameaux :

  •  Villefleurs et ses nombreuses ruines gallo-romaines, où ont été découverts des poteries rouges ornées de reliefs, des clefs, des monnaies romaines, des silex taillés) ainsi qu’un buste de Scipion l’Africain en bronze
  • Thierville et son château.
  •  

    La commune, riche de ses terres cultivables, de ses bois, de ses landes et de ses marais, compte de nombreux lieux-dits : Beaulay, Le Moulin Rouge, La Fressurière, Le Grand Saint Laurent (ancien hospice de la Ferté-Villeneuil), Nonainville, Le Moulin de Charray, Le Moulin Haton, Le Moulin de Saint-Laurent.

    Au nord de Charray, l’Aigre serpente d’est en ouest dans une vallée verdoyante bordée de rideaux de saules et de peupliers.
    Par son débit régulier et uniforme, elle alimente en eau de nombreux moulins qui sont tous datés du XIIème siècle.
    Aujourd’hui, la commune compte 4 moulins : le Moulin de Charray, remis en route en 1989, le Moulin Haton, en activité jusqu’en 1982, le Moulin de Saint-Laurent et le Moulin Rouge.

    Le village s’est construit autour de l’église Saint Marcel.
    Un portail roman donne accès à une nef du XIIème siècle. Le chœur gothique, grand pour cette église, jouxte une chapelle de petites dimensions. L’ensemble est couvert d’un lambris daté de 1652 avec une charpente sur laquelle on voit des traces de polychromie.

    Charray s’éveille chaque 1er mai, au son des cloches de l’église Saint-Marcel où se pressent les pèlerins (croyants, non-croyants, pratiquants, non-pratiquants et même athées) pour fêter Saint-Marcou et implorer le saint autour de ses reliques.
    Pour l’occasion, cinq messes sont célébrées à partir de 6h30 le matin. Élus et bénévoles proposent une vente de brioches au profit du CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) sur le parvis de l’église.
     

    Plus d’un millier de pèlerins reçoivent l’imposition de l’étole à la fin de la messe. Ils déposent alors sur le bras de la statue de Saint-Marcou, revêtue des ornements d’évêque, un petit ruban dont la légende dit que lorsque l’on voulait guérir un malade, on découpait un bout de sa chemise et on déposait la moitié sur le tombeau du saint, puis on rapportait l’autre au malade qui la portait durant neuf jours.
    Ce pèlerinage est clôturé à la fin du mois de mai au cours d’une messe à l’issue de laquelle les rubans représentant la souffrance sont brûlés.
     

    Un petit oratoire rustique sur une fontaine, dans les bois près du ru de Thierville, renferme la statue de Saint-Gendulphe. En cet endroit, des habitués viennent toujours chercher cette eau qu’il faut puiser sous la dalle du Saint, et qui, pour être efficace, ne doit pas être en contact avec l’air et la lumière ambiante.
    Cette eau pure de la fontaine de Saint-Gendulphe est réputée pour guérir les maladies de peau, les fièvres et les maladies infectieuses.
    La dévotion a été christianisée et placée sous le vocable de Saint Gendulphe en mémoire probablement d’un seigneur bourguignon, qui a fait jaillir plusieurs sources miraculeuses en Champagne et en Bourgogne.
     

    Avant l’arrivée à Charray en venant de Romilly-sur-Aigre, à la côte de Chambraille, le promeneur intrigué par le panneau indiquant la « Fontaine Tic Tic », s’engage dans un champ longeant un bois. Après avoir parcouru environ 200m, le marcheur s’aventure en contrebas, descendant quelques marches au cœur du bois.
    Chut ! Ecoutez ! Tic Tic Tic… Ne serait-ce pas le bruit d’une « fontaine cachée » qui débite son eau au goutte à goutte !

    Laissant la Fontaine Tic Tic derrière lui, le randonneur poursuit sa route en direction de Charray et s’engouffre dans un chemin étroit à gauche après le petit bois pour découvrir une aire de pique nique bien dissimulée sous les saules pleureurs mais si reposante au bord de l’Aigre et si propice à la pêche depuis son petit pont de bois.

     

             

     

    Contact

    Mairie
    7 rue de la Mairie
    Charray
    28220 Cloyes-les-Trois-Rivières

    Tel. : 02 37 44 19 06

    Mail : mairie.charray@wanadoo.fr

    Ouverture au public les mercredis de 9h à 13h.
     

    Le Conseil municipal

    • Bertrand Viron, maire
    • Laurent Thomas, 1er adjoint
    • Julien Blondeau
    • Marie-Jeanne Fillon
    • Ludwig Floreck
    • Nicolas Guichard
    • Monique Martin
    • Eric Maubert
    • José Monréal
    • Danièle Thomas
    • Benoît Viron

    Découvrez Charray avec l’Office de Tourisme

    Partage