• 02 37 98 53 18
  • La mairie est ouverte les lundis de 14h à 17h30, les mardis, mercredis, jeudis et vendredis de 8h30 à 12h et de 14h à 17h30 et les samedis de 9h à 12h.

Sélectionner une page
Accueil Actualité Vendredis du Rire saison 2

Vendredis du Rire saison 2

C’est reparti pour une 2ème saison des Vendredis du Rire à l’Espace Culturel « Le Prieuré d’Yron » un vendredi par mois.

Ainsi le 16 mars, nous vous donnons rendez-vous pour le spectacle de Mathieu du « Don Camillo ».

Mathieu a ramené dans ses bagages, de son Ile Maurice natale, une vraie joie de vivre qu’il n’hésite jamais à partager, avec ses amis, et surtout son public à qui il a voué, il est vrai, une bonne partie de sa vie.

Philippe Bouvard dit de lui : « Il était en son temps le cancre le plus brillant de La Classe. Et d’ailleurs, sûr de ses dons, et de sa puissance comique, il use et abuse de cette facilité à faire rire, de la couleur de sa peau (pas si sombre qu’il aimerait nous le faire croire) de la xénophobie de certains métropolitains, du ridicule de ses contemporains, et de ses propres turpitudes. Capable d’écrire, de chanter, de faire de la musique et de jouer la comédie. Certes son Evangile n’est pas toujours catholique, mais il lui sera beaucoup pardonné à cet ambassadeur hilarant du tiers-monde, pour nous faire rire, de ce qui devrait nous nous faire pleurer, C’est à dire le racisme et la bêtise humaine. »

Trouble tête, il improvise avec verve, mets les rieurs dans sa poche après les avoir mis en boîte. Généreux et chaleureux, indispensable à notre époque, s’il se fait moins présent sur le petit écran, il sévit toujours autant sur les scènes parisiennes : Il est le pilier du Célèbre Cabaret Parisien Don Camilo.

Membre permanent en son temps du Petit Théâtre de Bouvard, son visage vous dira quelque chose. il en gardera une franche amitié avec Pascal Légitimus qui, à l’annonce du projet du One Man Show de Mathieu, n’hésita pas à lui offrir sa participation en marquant de son empreinte ce spectacle par une brillante collaboration artistique.

Ce fils de Salvador, petit frère de Coluche, cousin de Bedos a bien appris sa leçon .

Très vif à l’image de ses sketches, il fustige le pouvoir, les chasseurs, l’alcool, les canards, s’amuse de son métissage, nous parle d’amour avec toute sa tendresse. En un mot… Y’en aura pour tout le monde ! C’est du lourd, du très drôle, du tendre et du coloré. Mais qu’est-ce que c’est bon !

 
 

 
 

Partage